Votre navigateur ne supporte pas certain scripts !

25 rue Ponthieu, 75008 Paris, FRANCE +33 (0)1 73 63 22 10Téléchargez notre brochure Le temps se partage, les compétences aussi.

Le DAF en entreprise, ses compétences

Le Directeur Administratif et Financier d’une entreprise peut être un peu différent selon la taille de l’entreprise et son organigramme (TPE-PME, grande entreprise, entreprise multinationale...). Cependant, il occupe presque tout le temps un rôle stratégique essentiel dans le pilotage de l’entreprise et prend part à la prise de décision stratégique.

Le rôle du DAF au sein d’une société

Son rôle important s’étend sur des fonctions multiples qu’il supervise comme le contrôle de gestion, le service financier, le service administratif ou encore les Ressources Humaines.

Les principales compétences d’un DAF en entreprise sont :

- Gestion de la trésorerie : Le DAF temps partagé doit optimiser le financement à court terme d’une entreprise. Cette gestion financière permet aux entreprises de limiter les risques et certains couts (découverts bancaires…). Une bonne gestion du Besoin en Fonds de Roulement est donc une source d’économies, cela nécessite une analyse et une vision claire sur l’état financier d’une entité.

- Supervision de la comptabilité : Le DAF va contrôler l’ensemble des documents comptables fournis afin de toujours rester dans la légalité et gérer efficacement la fiscalité à laquelle l’entreprise est soumise.

- Dialogue avec les parties prenantes : Le DAF d’une entreprise doit avoir de réel faculté d’écoute et de la diplomatie. Il doit souvent faire le lien entre les différents services d’une même entreprise, gérer le budget global mais aussi dialoguer avec les autres parties prenantes de l’entreprise : actionnaires, clients, fournisseurs, pouvoirs publics…

- Expertise juridique : Le DAF d’une entreprise a très souvent de très bonnes connaissances dans le domaine juridique. Il est souvent consulté lors de la rédaction de documents juridiques comme les contrats de travail, les contrats de vente et les différents litiges.

- Participer à la stratégie d’entreprise : L’avis d’un DAF est primordial dans la prise de décision d’une entreprise. En s’appuyant sur des données économiques et financières, il donne de la clairvoyance dans la stratégie d’entreprise et le futur de l’entreprise (repositionnement de la marque, mise en place de Business model, gestion des coûts…).

Les spécificités d’un directeur administratif et financier au sein d'une société cotée

Un Directeur Administratif et Financier (DAF) intervient dans des domaines très divers. Il doit concentrer les ressources disponibles sur les métiers clés en fonction de chaque secteur d’activité et chaque entreprise. Contrôle de gestion, comptabilité générale, finance d’entreprise, supervision de la Direction Administrative et Financière, reporting, mise en place de nouveaux processus de gestion, aide à la prise de décision de la gouvernance de l’entreprise...

Les besoins d’une TPE-PME ne sont pas les mêmes qu’une grande entreprise cotée en Bourse. En effet, il existe des spécificités uniques à être présent sur le marché boursier pour pouvoir gérer et assurer la santé financière de l’entreprise à court et long terme. Ces missions sont souvent déléguées au DAF : il est directement concerné par les changements structurels comme une introduction en Bourse. Alors qu’est-ce qu’il change concrètement pour le DAF d’une entreprise cotée ?

Reporting plus réglementé :

Le reporting est un facteur clé de la transparence de l’activité d’une entreprise. Les rapports d’activités annuels et les rapports de gestion obligatoires doivent être émis et être le plus juste possible pour informer les actionnaires de la santé de l’entreprise. Une nouvelle organisation au sein de la direction administrative et financière est souvent nécessaire pour mener cette mission.

Changement structurel :

Au sein de la Direction Administrative et Financière : Une société en Bourse doit répondre à des normes plus strictes et l’équipe peut être amenée à être étoffée.

Communication financière :

L’une des particularités d’une société cotée concerne la communication. En effet, il est nécessaire de pouvoir communiquer avec les actionnaires et l’ensemble du marché pour tenir informé ce dernier de l’activité de l’entreprise. Le directeur administratif et financier se charge souvent ou supervise la communication financière. Cette communication financière ne se résume pas à la rédaction de communiqué de presse. Il est indispensable d’avoir des relations et échanger avec les analystes financiers. Cette compétence peut être apprise grâce à un consultant extérieur.

Proximité avec la stratégie d’entreprise :

Une société cotée va souvent avoir des changements à sa tête dans les processus d’organisation et de prise de décision stratégique. Encore plus que dans les sociétés non cotées, le DAF d’une société cotée doit être au plus près de la gouvernance (PDG, conseil d’administration…) pour être force de proposition dans la stratégie d’entreprise.