Votre navigateur ne supporte pas certain scripts !

25 rue Ponthieu, 75008 Paris, FRANCE +33 (0)1 73 63 22 10 contact@dsm-gestion.comTéléchargez notre brochure Des financiers au service de l'entreprise.

Comment améliorer une trésorerie tendue ?

Un imprévu de trésorerie peut être fatal pour une entreprise s’il est mal géré. Un DAF à temps partagé peut le faire en recourant à certaines aides proposées par les banques.

Les outils pour améliorer une trésorerie en difficulté

Anticiper un problème de trésorerie relève de l’expérience d’un bon dirigeant d’entreprise. Si malgré cela, certaines anomalies se présentent, un cabinet de directeur administratif financier à temps partagé peut aider à les résoudre. Pour cela, il fait appel à certaines aides bancaires telles que le découvert, la facilité de caisse, l’escompte et tant d’autres…

La première solution la plus classique est le découvert autorisé permettant de remplir un décalage de trésorerie. C’est un engagement entre la banque et l’entreprise obligeant la première à honorer les paiements malgré une situation débitrice. Les agios ou les intérêts à faible valeur dépendent du montant.

Il y a aussi la facilité de caisse pour combler un manque de trésorerie. Elle sert à dépanner à court terme une difficulté financière provoquée par une situation bien définie telle qu’un impayé. Ses agios sont plus élevés que ceux du découvert autorisé.

Vient ensuite l’escompte permettant d’encaisser de sa banque le montant d’une facture dont le délai de paiement est préalablement défini par le client de l’entreprise. Il s’agit donc de céder à la banque un document contenant la facture et la lettre de change dûment signées par le client. L’affacturage consiste également pour une entreprise de sous-traiter la gestion de tout ou une partie de son compte client à un facteur pouvant être une filiale ou une société spécialisée travaillant avec la banque. Celui-ci s’occupe après du suivi des factures et des relances clients.

Enfin, la Dailly permet également à une société de faire financer auprès d’une banque les factures émises, mais pas encore payées moyennant une commission. En résumé, ces avantages sont uniquement accordés aux entreprises ayant prouvé un premier bilan financier favorable.